PUBLICITÉ

Vive le vin blanc... le bon vin blanc !

2 novembre 2015 - Par Philippe Lapeyrie, sommelier et chroniqueur

Les Québécois consomment presque trois fois plus de vin rouge que de vin blanc. Les ventes de vin en volume pour la dernière année à la SAQ représentent 68,9 % pour les rouges, 26,9 % pour les blancs et un petit 4,5 % pour les vins rosés. Même si on boit de plus en plus de vin blanc, ça représente environ 1 bouteille sur 4 des ventes du monopole. Pourquoi boit-on si peu de blanc ? Voici mon avis.

Beaucoup trop de gens servent leur vin blanc au frigorifique 4 degrés Celsius de leur réfrigérateur. Brrr ! À cette température, le produit reste pratiquement muet sur le plan aromatique. De plus, sa sensation d'acidité sera accentuée et vous croirez croquer dans un citron à chaque gorgée. Trop froid, le vin sera plus mince et il manquera de volume en bouche. Il faut donc sortir nos vins blancs du frigo environ une trentaine de minutes en avance avant leur dégustation pour pleinement profiter d'eux.

Une autre ombre au tableau pour les vins blancs ? Tous ces blancs douteux, anorexiques, sans âme, sucrés inutilement et bourrés de soufre des années 80 et 90 ont, selon moi, énormément nui à la réputation des blancs. De nos jours, vous en trouverez de très bons par centaines. Plus de 2 200 vins blancs sont offerts à la SAQ (en plus des milliers autres en importation privée !). De plus, ce type de vin crée des symbioses formidables à table. Poissons, fromages, sushis, salades, fruits de mer, canapés... Vive les blancs, les bons blancs ! En voici quelques-uns pour agrémenter vos soirées dégustations.

17,65 $ / 858324

Mettez la main sur la rassasiante et lumineuse Cuvée des Conti du Château Tour des Gendres en appellation Bergerac Sec dans le Sud-Ouest de la France. Servez-le entre 10 et 12 degrés Celsius avec des vol-au-vent au poulet ou une coquille Saint-Jacques bien crémeuse.

Ceux qui boudent le Chardonnay devraient se réconcilier avec le délicieux, tonic, minéral et tendu Chablis Saint-Martin du Domaine Laroche. Un très bon blanc de Bourgogne, qui se mariera à merveille avec des huîtres nature, du homard ou du crabe ! Une fois de plus, visez 10 degrés Celsius pour pleinement en profiter.

 

VINS BLANCS À MOINS DE 13 $

On entend souvent les gens dire qu'à moins de 12 ou 13 $, les bons blancs sont quasi inexistants. J'avoue qu'ils sont plus difficiles à trouver que les rouges, par contre, ils existent ! En voici trois en rafale.

L'étonnant Chenin Blanc de Robertson Winery en Afrique du Sud pourrait devancer de nombreux blancs coûtant une quinzaine de huards... À mon humble avis, le meilleur vin blanc à moins de 12 $ reste encore et toujours la cuvée Les Tours du Domaine de la Hitaire en Gascogne. Le jeune, pimpant et sans complexe Albis de José Maria Da Fonseca au Portugal est également fort épatant pour son petit prix.


Oyé Oyé, les amis, le Lapeyrie Nouveau est arrivé ! 

Voici, en toute simplicité, mais avec une bonne dose de fierté, la 5e édition de mon annuel bouquin du vin, Le Lapeyrie 2016 ! Vous y trouverez la crème des 300 meilleurs rapports qualité-prix-plaisir des vins qui sont offerts à la SAQ. Il est en vente partout au Québec pour un petit « VIN » dollars très bien investis ! Que ma passion coule dans vos verres ! Santé et bonnes dégustations ! 

 

 

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X
на сайте