PUBLICITÉ

Un lancement de campagne plus que prometteur pour le Centre de prévention du suicide de Québec

12 février 2019 - Par - Magazine PRESTIGE -

Sur la photo : François Dion, président et chef des opérations, Levio ; Sylvie Paquette, administratrice de sociétés certifiée ; Lynda Poirier, directrice du Centre de prévention du suicide de Québec ; Mario Albert, vice-président exécutif de La Capitale – Assurance collective ; et Richard Gauthier, avocat chez Cain Lamarre. © Daniel Abel


À l’occasion de la Semaine nationale de prévention du suicide, qui s’est déroulée du 3 au 9 février dernier, le Centre de prévention du suicide de Québec (CPSQ) a tenu plusieurs activités visant à informer les divers publics des enjeux portant sur le suicide et à favoriser la prise de parole. Ce fut l’occasion pour le CPSQ de réaffirmer son rôle d’acteur majeur en prévention du suicide sur le territoire de la Capitale Nationale, en plus de procéder, le 6 février dernier, au lancement de sa campagne majeure de financement 2018-2023.

Les activités de la Semaine nationale de prévention du suicide ont débuté le 4 février par une rencontre entre certains membres de l’équipe du CPSQ et le maire de la ville de Québec, Régis Labeaume, suivie d’une allocution de Lynda Poirier, directrice générale du CPSQ, lors de la séance publique du conseil municipal. En soirée s’est déroulée une marche de l’espoir à Wendake, à laquelle ont pris part un peu plus d’une soixantaine de personnes.

JPEG - 292.3 ko
Régis Labeaume, maire de la ville de Québec, Lynda Poirier, directrice du CPSQ, et Émilie Villeneuve, conseillère municipale de Saint-Louis–Sillery.

Le lendemain, une cinquantaine de partenaires et collaborateurs du CPSQ se sont rassemblés dans le cadre du Déjeuner des partenaires, au Centre communautaire Jean-Guy Drolet, où tous purent échanger sur les multiples services du CPSQ ainsi que ceux des organismes complémentaires répertoriés dans la Capitale-Nationale.

S’est par la suite tenu, au Domaine Maizeret, l’annuel 5 à 7 Reconnaissance au cours duquel fut soulignée l’implication exceptionnelle en prévention du suicide de Jasmin Hains, animateur et porteur de paroles du CPSQ, par la remise du prix Michael Sheehan. Notons que M. Hains participera en mai 2019 à la Trail de la Muraille de Chine organisée par l’organisme Courir pour la vie.

JPEG - 238.6 ko
Jasmin Hains, animateur et porteur de parole du CSPQ, Lynda Poirier, directrice générale du CPSQ. et Michael Sheehan.

Enfin, les partisans des Remparts de Québec ont pu assister à une partie spéciale au Centre Vidéotron, le 7 février dernier, alors que Lynda Poirier, directrice du CPSQ, et Richard Gauthier, président du conseil d’administration, ont procédé à une mise au jeu protocolaire. Lors de cette soirée, un kiosque d’information a été tenu par l’organisme et une vidéo détaillant les multiples services a été présentée à l’écran.

UN LANCEMENT DE CAMPAGNE RÉUSSI

C’est le 6 février dernier, dans les bureaux de Cain Lamarre, que la Fondation du Centre de prévention du suicide a officiellement lancé sa campagne majeure de financement 2018-2023. Les membres du cabinet de campagne et ses coprésidents, Mario Albert, vice-président exécutif de La Capitale - Assurance collective, François Dion, président et chef des opérations de Levio, et Sylvie Paquette, administratrice de sociétés certifiée (ASC), en ont profité pour dévoiler le montant amassé à ce jour. Ils ont fièrement montré un thermomètre dépassant la barre du 1 million de dollars, soit plus de la moitié de l’objectif final de 2 millions de dollars en donations.

La campagne 2018-2023 de la Fondation du CPSQ permettra notamment d’augmenter le déploiement de différents programmes de prévention auprès des publics les plus à risque, d’assurer la formation de 580 sentinelles par année, dont le rôle est de détecter la détresse des individus afin de les référer au CPSQ, de soutenir davantage les endeuillés par suicide et de tenir des activités de sensibilisation dans divers milieux.

À PROPOS DU CENTRE DE PRÉVENTION DU SUICIDE DE QUÉBEC

Ouvert en tout temps, 24 heures sur 24 et 365 jours par année, le CPSQ offre plusieurs services d’intervention sans attente, et ce, gratuitement, que ce soit pour les personnes suicidaires ou les personnes endeuillées par un suicide. Contrairement à la croyance populaire, ce sont bien des intervenants formés en intervention qui offrent les services du CPSQ, et non des bénévoles, car il y a une grande différence entre écoute et intervention. Bien que le premier soit indispensable, le deuxième permet une approche professionnelle et ciblée là où se démarque le CPSQ.

Fondé en 1978, le CPSQ est le premier organisme reconnu au Canada en matière de prévention du suicide. Il offre, dans la grande région de Québec, un ensemble de services professionnels et spécialisés visant la prévention, l’intervention et la postvention auprès de personnes suicidaires, de leurs proches et des personnes endeuillées. Le CPSQ est le fier instigateur de plusieurs programmes novateurs en prévention du suicide, notamment le Service intégré de liaison, d’accompagnement et de relance (SILAR). Il agit à titre de formateur pour le programme Les Sentinelles en prévention du suicide et propose de nombreuses formations.

POUR INFORMATION :

www.cpsquebec.ca | www..com/cpsdequebec

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC