PUBLICITÉ

Sur les traces de Jean Cocteau

5 juillet 2012 - Par Jean Chouzenoux

« Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n’est pas simple, son présent n’est qu’indicatif et son futur est toujours conditionnel. » – Jean Cocteau

À la fois poète, auteur de romans, de théâtre et de cinéma, engagé socialement et politiquement, cet humaniste polyvalent qu’était Cocteau a, entre autres, travaillé avec Édith Piaf, Picasso et Coco Chanel…. rien que ça ! Mais son œuvre la plus célèbre demeure sans contredit l’adaptation cinématographique du conte de la Belle et la Bête, dans laquelle il offrit le rôle principal à son ami et amant Jean Marais.

Les murs de la Villa Santo Sospir peints par Jean Cocteau.
Les murs de la Villa Santo Sospir peints par Jean Cocteau.

Saint-Jean-Cap-Ferrat

C’est aussi lors du tournage de ce film qu’il fit la connaissance de Francine Weisweiller, dont la fortune lui permit de financer son œuvre. Tous deux développèrent une amitié fusionnelle, au point où la mécène l’invita à demeurer chez elle, à Saint-Jean-Cap-Ferrat, une presqu’île située à seulement 10 km de Nice et de Monaco. Ils cohabiteront ainsi une dizaine d’années à la villa Santo Sospir (Saint Soupir), aujourd’hui proclamée monument historique.

Pendant ces années, sans doute inspiré par l’opium qu’il consommait généreusement, Cocteau se fit le nouveau maître de la décoration des lieux (Ma maison Rona avant l’heure !). Il entreprit de « taguer » tous les murs de la demeure en puisant parmi des scènes de la mythologie grecque. Maniant les lignes fines et les couleurs pastel, il peignit des fresques remarquables, que l’on peut encore admirer aujourd’hui. Plusieurs fresques qu’il a réalisées ornent également les murs de plusieurs endroits de Saint-Jean-Cap-Ferrat à Menton : églises, chapelles, mairies…

Menton

La ville de Menton
La ville de Menton

Par ailleurs, c’est au cours de ses promenades le long de la côte méditerranéenne que Cocteau tomba sous le charme de l’un des bijoux de la Riviera française, à la frontière franco-italo-monégasque : la ville de Menton. Celle-ci le lui rendit bien en lui consacrant un musée dédié à ses œuvres littéraires et cinématographiques. Cette station balnéaire réputée regorge de joyaux architecturaux, dont la Basilique Saint-Michel Archange, et ses ruelles forment, en serpentant, un véritable labyrinthe jusqu’à la mer. Il s’agit d’une cité « atmosphère », où parfums, couleurs et quiétude en font une étape incontournable de la Côte d’Azur. D’ailleurs, en février, le Festival du citron de Menton apporte un véritable zeste de folie durant l’hiver.

Sculptures d'agrumes au Festival du Citron de Menton.
Sculptures d’agrumes au Festival du Citron de Menton.

Je garde le avec le Québec…

En faisant flotter le drapeau du Québec sur l’une des plus célèbres avenues du monde : La Promenade des Anglais, à Nice.

PUBLICITÉ
X
www.pills24.com.ua

exstraeconom.kiev.ua

https://www.profvest.com