PUBLICITÉ

Restaurant Café Buade : 100 ans d’histoire !

21 janvier 2019 - Par - Magazine PRESTIGE -

Sur la photo : les propriétaires actuels depuis mars 2010, Chantal Poulin et Marc Lavoie.


En 2019, le restaurant Café Buade célébrera son 100e anniversaire sous le thème "Cent ans à votre service“. Voici l’histoire racontée par la Société historique de Québec.

En 1919, au 31 rue de Buade au coeur du vieux Québec, dans un bâtiment historique qui avait été construit en 1860, apparaît pour la première fois un établissement en tant que café et restaurant. En effet, monsieur Frank Cladis y a installé son commerce qu’il a baptisé le « New World Café » à l’époque. Dans les salles à manger du restaurant d’aujourd’hui, les vieux murs de pierre peuvent en témoigner !

C’est en 1919 que Frank Cladis ouvrait un nouveau restaurant sur la rue de Buade : le « New World Café ». D’origine grecque, Cladis était arrivé au Canada en 1911 avec ses deux frères John et Denis. Confiseur de profession, John travaillait avec Frank à son restaurant. Quelques années plus tard, Frank et John marieront des Québécoises. Frank Cladis est décédé en novembre 1944.*

Au début du XXe siècle, le français n’était pas encore la langue officielle. C’est pour cette raison que l’entreprise de restauration au coeur du vieux Québec a porté le nom anglophone « New World Café ». En 1951, à cause de son emplacement sur la rue de Buade, son nom est devenu celui de Café Buade. Mais peu après et pour mieux comprendre son approche d’affaires et son menu diversifié, on a ajouté l’appellation « Restaurant ».

L’historique du nom Buade nous vient du gouverneur Frontenac en 1672, qui se nommait Louis Henri de Buade, comte de Frontenac et de Palluau. Nommé à deux reprises gouverneur de la Nouvelle-France par le roi de France Louis XIV, il est une des figures les plus turbulentes et les plus influentes de l’histoire du Canada. Mais surtout connu comme l’architecte de l’expansion française en Amérique du Nord et le défenseur de la Nouvelle-France contre les attaques de la confédération iroquoise et des colonies britanniques. D’ailleurs, le Château Frontenac fut érigé en 1893 à l’emplacement, où se trouvait habitation principale du comte, le château Saint-Louis et fut nommé en son honneur.

Pendant des années, le restaurant Café Buade a vu défiler des milliers de clients. Car la popularité de sa cuisine familiale n’a pas cessé de croître au fil du temps. Le chef Pierre-Antoine Rochette-Thériault, formé au Montego, œuvre en cuisine depuis 2014. Il travaille des mets classiques auxquels il ajoute sa touche personnelle, élaborés autour de produits du terroir. Les plats peuvent être accompagnés de bières locales, mais aussi de vins provenant de divers vignobles de réputation internationale comme de l’Espagne, de Australie, d’Italie et de France.

L’année 2019 marque le 100e anniversaire de l’existence du restaurant dans le vieux Québec. Et pour souligner cette année spéciale, les propriétaires actuels depuis mars 2010, Chantal Poulin et Marc Lavoie vont offrir à leur clientèle plusieurs surprises extraordinaires durant l’année 2019, et cela sous le thème „Cent ans à votre service“.

….à suivre !

Pour en savoir davantage : cafebuade.ca


Rédaction du texte : Guy Simard, Québec
* Source : Société historique de Québec

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 au 30 juin 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X
progressive.ua