PUBLICITÉ

Pour traverser la nouvelle année en beauté

8 décembre 2015 - Par Philippe Lapeyrie, sommelier et chroniqueur

Plus que quelques dodos avant Noël, les amis ! Le sapin illuminé, les cadeaux bien emballés, les enfants enjoués, les fous rires des gens qu'on aime, les retrouvailles familiales et amicales du temps des Fêtes... J'aime ! Voici donc pour vous, précieux, assoiffés et curieux lecteurs, quelques conseils pratiques, amusants et informels afin de traverser la nouvelle année en beauté.

On fait quoi avec la fameuse bouteille que la visite apporte en cadeau ?

Pour ma part, je dis « merci » et, pour le reste de la soirée, je fais comme si elle n'existait pas. Le lendemain, j'inscris le nom de la personne qui me l'a donnée ainsi que la date, puis je l'oublie dans ma réserve personnelle. Quelques années plus tard, je prends un taquin plaisir à l’ouvrir en compagnie de cet ami (ou de ce couple) qui me l’a offerte. Quel plaisir de voir son visage quand il réalise que j’ai eu la patience de l'attendre pour la boire ensemble ! C'est génial comme moment !


Buvez de l'eau au maximum

Il fera chaud en ciboulot dans vos foyers entre Noël et le jour de l'An ; il faudra bien vous hydrater ! Un petit verre de bulles par-ci, un « gros bol » de rouge par-là, une crème de menthe, une ou deux onces de porto... Question de faire perdurer le plaisir et de ne pas « tomber au combat » trop tôt, allez-y mollo avec l’alcool et, surtout, buvez énormément d'eau tout au long du party.


Utilisez vos bancs de neige

Une fabuleuse idée pour rafraîchir ces bons flacons de bulles, de rosés, de blancs, de rouges et de liquoreux. Vous éviterez ainsi de devoir les déguster à la température de la maison, soit 23 ou 24 degrés Celsius. Vous vous demandez sans doute : « Pourquoi pas au frigo ? » Tout simplement parce que celui-ci sera rempli de dindes, de tourtières et de bûches de Noël. Toutefois, ne les oubliez pas trop longtemps à l’extérieur, car à moins 15 ou moins 20 degrés, les bouteilles risquent d'éclater et vous devrez nettoyer tout un dégât dans l'entrée de porte...


Ce dernier conseil devrait arriver en premier…

Ne vous prenez pas trop au sérieux quand vous dégustez votre jus de raisin fermenté pendant ces soirées. Faites-le de façon hédoniste, sans prendre de grands airs en analysant votre vin sous tous ses angles. Il y a toujours un oncle ou un beau-frère qui « tripe » un peu trop sur le vin et qui essaie d'étendre ses soi-disant connaissances sur le sujet en jasant fort autour de la table. Ce n'est pas la place, « Ti-Joe Connaissant » ! Profitez-en plutôt pour donner de l'amour et du temps de qualité aux gens qui vous entourent, et reposez-vous, car en 2016, vous aurez encore énormément de « vin sur la planche » !

Joyeux Noël et bonne année, « grand nez » !

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X
узнать больше

узнать больше