PUBLICITÉ

Pérou - Des trésors entre ciel et terre

9 février 2016 - Par Nathalie De Grandmont

Depuis longtemps, le Pérou suscite beaucoup de fascination et de mystères, que ce soit au cinéma, dans la littérature ou même dans les bandes dessinées de notre enfance. Or, il existe encore des endroits au Pérou où ces légendes semblent prendre forme sous nos yeux. Des endroits où l'on découvre un passé, des paysages et des gens extraordinaires, perchés entre ciel et terre...

Nul doute, le Pérou cache de véritables trésors, en commençant par le riche héritage laissé par les Incas : à Cusco (l'ancienne capitale de l'empire), dans la Vallée sacrée et au site archéologique de Machu Picchu, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Lama du Machu Picchu


La mystérieuse cité dans les nuages

Le poète chilien Pablo Neruda a écrit que « Machu Picchu est un voyage à la sérénité de l'âme ». Et que, « là-bas, nous sentons notre propre fragilité ». En effet, on se sent extrêmement fragiles et vulnérables lorsqu'on arrive dans cette superbe cité inca, construite au XVe siècle, à l'apogée de l'Empire inca. Mais cette « mystérieuse cité perdue », comme on l'appelait jadis, ne dévoile pas ses charmes sans d'abord se laisser désirer... D'ailleurs, son éloignement a longtemps contribué à effacer son souvenir. Et aujourd'hui encore, le long trajet et les différentes étapes pour y accéder font aussi partie de son charme. Certains s'y rendent à pied par le fameux chemin inca (des expéditions qui s'organisent à l'avance), mais la majorité des voyageurs rejoignent le Pueblo Machu Picchu en train, pour ensuite passer la nuit dans cette bourgade, au pied du site. Une soirée idéale pour s'habituer à la fraîcheur et à l'ambiance andines, surtout lorsqu'on séjourne à l'hôtel Inkaterra Pueblo Machu Picchu, considéré comme l'un des meilleurs Eco Lodge au monde.

Cusco, ancienne capitale de l'empire.


Évidemment, on se réveille avant l'aube, pour entreprendre le dernier trajet (en autobus) et arriver au site à temps pour le lever du soleil. Mais là encore, rien n'est gagné d'avance ! Très souvent – et c'était le cas ce matin-là –, tout le site se cache dans un nuage de brouillard, duquel émerge à peine la silhouette de Machu Picchu (alias la « montagne vieille ») qui a donné son nom au site. Puis, petit à petit, le voile se lève et quelques rayons illuminent enfin le fameux temple du Soleil et le pic du Huayna Picchu, qui surplombe le site, à l'autre extrémité.

Perché à 2 438 mètres d’altitude, Machu Picchu regroupe au total 172 constructions, au milieu desquelles se trouvent d'anciennes habitations (de prêtres et de nobles), des terrasses agricoles et des systèmes d'aqueducs des plus ingénieux ; sans oublier les nombreux temples, dont la taille prouve qu'il s'agissait d'un important sanctuaire religieux. Chose certaine, bien qu'il ait été officiellement « redécouvert » en 1911, Machu Picchu conserve encore une grande part de mystère. Choisie parmi les sept « nouvelles merveilles du monde », cette cité grandiose nous coupe le souffle, dans tous les sens du terme... D'emblée, l'altitude et les nombreuses marches nous forcent à ralentir, mais il y a aussi tant de détails à observer, tant de points de vue qui nous procurent des vertiges des plus grisants... D'autant plus qu'à chaque tournant, Machu Picchu nous donne l'impression de n'avoir pas encore livré tous ses secrets...

La majorité des voyageurs rejoignent le Pueblo Machu Picchu en train.- Photo : Inca Rail


La Vallée sacrée

Non loin de là, la Vallée sacrée nous réserve aussi son lot d'émotions. Perchée dans les Andes, cette vallée servait de potager et de grenier pour les Incas, comme en témoignent les mystérieuses terrasses de Moray, utilisées jadis pour des expérimentations agricoles. Heureusement, plusieurs compagnies – telles que Condor Travel – nous proposent d'aller y rencontrer des communautés de paysans, qui vivent encore dans cette vallée, en perpétuant des traditions semblables à celles d'autrefois.

Péruviens de la Vallée sacrée, perchée dans les Andes. - Photos : Nathalie De Grandmont


Ce matin-là, nous avons donc serpenté dans les montagnes pour rejoindre le village et les champs de la communauté de Mismanay, perchés à 3 000 mètres, au milieu des sommets andins. Fiona, son mari et leurs voisins nous ont accueillis sur leurs terres, avec simplicité et générosité. Après quelques minutes s'installait déjà un climat de complicité, grâce à un bon goûter de produits typiques – du maïs, des pommes de terre, des sauces épicées, du fromage et du thé de coca – qu'ils avaient préparés pour nous. Puis, avec l'aide de l'interprète, les femmes nous ont montré comment elles teignent leur laine d’alpaga avec différentes plantes, pour ensuite tisser leurs ponchos si colorés. Chose certaine, leur fierté était palpable, aussi claire et vive que l'air des montagnes ce matin-là. Manifestement, ces paysans ne faisaient qu'un avec leur environnement, tels de précieux gardiens de traditions millénaires. Leur authenticité et leur sérénité étaient belles à voir, assez pour nous faire réaliser que les trésors du Pérou ne sont pas uniquement ceux qu'on pense...

 

Carnet de voyage :
S’y rendre : Vols vers Lima par LAN ou Air Canada.
À voir aussi : Cusco, l'ancienne capitale des Incas, devenue une charmante ville coloniale remplie de musées, d'églises, de palais et d'hôtels de charme. Une étape idéale pour s'acclimater à l'altitude, avant de partir vers Machu Picchu.
Suggestions d'hébergement : Inkaterra La Casona (à Cusco) ou Inkaterra Machu Picchu Pueblo Hotel : inkaterra.com
Inkaterra Machu Picchu Pueblo Hotel
Trains : incarail.com
Informations supplémentaires : peru.travel/en-ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PUBLICITÉ
X
Crypto Solutions хайп

посмотреть