PUBLICITÉ

Ophelia, voisine et petite sœur de l’Atelier

29 juin 2017 - Par Marianne Bruneau

© Ophelia/Facebook

Le restaurant Ophelia ouvre ses portes juste à temps pour l’arrivée de la saison estivale. Dans cet espace pouvant accueillir 100 convives, Fabio Monti et ses acolytes ont voulu créer une ambiance complètement différente de celle que l’on peut trouver dans leur autre établissement, le Bistro l’Atelier voisin. Le nouveau venu offre un concept « terre et mer » où tous peuvent trouver leur compte. « L’Atelier et l’Ophelia, ce sont deux concepts différents, mais complémentaires », précise Fabio Monti.

Le décor d’inspiration maritime est une création du designer montréalais Bruno Braën. La pièce-phare, un comptoir bar qui serpente le long de la pièce, favorise la proximité entre le serveur et le client. La cuisine à aire ouverte, le barman sur un podium, les huîtres sur glace à la vue de tous, le son, les odeurs, les confortables bancs de bateau, tout est pensé pour créer une ambiance chaleureuse. « Nous voulons faire vivre une expérience unique à notre clientèle du début à la fin, souligne le propriétaire. Les gens qui désirent poursuivre la soirée n’ont qu’à traverser de l’autre côté à l’Atelier sans même mettre le nez dehors. C’est le mix parfait ! »

Patrice Plante a signé la carte des cocktails sous la thématique de la fraicheur maritime. Elle comprend des classiques réinventés et des cocktails signatures. Une carte des vins majoritairement d’importation privée, 50 % blanc et 50 % rouge, assure de parfaits accords avec les fruits de mer, les poissons et les viandes (comme un bœuf canadien angus AAA vieilli sur place pendant 55 jours).

Les propriétaires en ont surpris plus d’un en choisissant de s’installer dans la bâtisse voisine de celle accueillant depuis cinq ans leur célèbre Atelier. « La raison est simple : on aime travailler un secteur, le connaître, le comprendre et l’apprivoiser. Le coin est parfait avec ses belles terrasses en été et avec l’achalandage du tourisme et des locaux. Si je devais ouvrir un autre resto, le Vieux-Québec serait encore une fois mon premier choix. Il était donc logique de prendre possession du local voisin. La somme des deux est plus intéressante que les deux séparés. »

Pour l’heure, ce duo Atelier/Ophelia suffit amplement aux propriétaires. « Mon projet à court terme ? Dormir », sourit Fabio Monti.
 
 
Pour plus d’informations :

PUBLICITÉ
X
продвижение сайтов одесса

узнать больше