PUBLICITÉ

Les Grands Québécois 2019 - Roland Lepage : De La Ribouldingue au Théâtre du Trident

29 mars 2019 - Par Johanne Martin

© Louise Leblanc

Les Grands Québécois font rayonner Québec !

Créée en 1989, l’Académie des Grands Québécois prend la forme d’une institution honorifique qui souligne, chaque année, le mérite exceptionnel de gens de chez nous qui se sont brillamment illustrés tout au long de leur carrière dans les secteurs économique, social, culturel et de la santé. À l’occasion d’une soirée qui se déroulera le vendredi 12 avril prochain au Manège militaire de Québec, le parcours de ces bâtisseurs sera célébré. Sources d’inspiration et de fierté, les actions et retombées que ces personnes ont générées dépassent largement leurs sphères d’activité. Les Grands Québécois participent au succès, à l’histoire et au rayonnement de Québec.


(Secteur culturel)

Roland Lepage, homme de théâtre

De La Ribouldingue au Théâtre du Trident

Connu pour avoir incarné le célèbre personnage de Monsieur Bedondaine dans La Ribouldingue, Roland Lepage a marqué une génération entière. Homme de télévision, mais aussi de théâtre, il a su s’illustrer sur la scène québécoise. Son implication à la direction d’institutions culturelles majeures caractérise en outre sa longue carrière.

Philanthrope discret très attaché à sa ville natale, Roland Lepage fait ses études classiques au Petit Séminaire. Il obtient ensuite une licence en lettres de l’Université Laval et amorce son parcours en théâtre en tant qu’acteur et dramaturge. Après quoi il poursuit, en Europe, sa formation et son perfectionnement des arts de la scène. De retour au Québec, il s’installe dans la métropole et intègre, en 1956, l’univers des émissions jeunesse de Radio-Canada.

Dès 1969, Roland Lepage commence à écrire pour le théâtre. Il travaille à l’École nationale de théâtre, puis revient dans la capitale. Son œuvre Le temps d’une vie, présentée de 1974 à 1988 au Québec, au Canada et même en Europe, amènera l’auteur à remporter, en 1979, le prix Chalmers de la meilleure pièce canadienne. La complainte des hivers rouges (1974), qui raconte le quotidien et la lutte des patriotes, connaît aussi un très grand succès.

En plus des nombreuses traductions et adaptations produites au théâtre de 1972 à 1988, Roland Lepage a tenu plusieurs rôles sur scène. Il a par ailleurs fait une incursion au cinéma en incarnant, en 1986, le père Clément dans le film La nuit du frère André du réalisateur Jean-Claude Labrecque. Personnalité associée à la culture québécoise, il devient directeur artistique du Théâtre du Trident de 1989 à 1993 et enseigne à l’École nationale de théâtre.

« Dans mon esprit, je ne peux dissocier André Pagé de ma carrière, car il en a été un grand stimulant. En plus d’être un ami, il a été le réalisateur de La Ribouldingue. Quand j’écrivais des textes et les lui présentais, c’était toujours comme une espèce de fête de découvrir le premier jet. Aussi metteur en scène de la pièce Le temps d’une vie, il a beaucoup compté dans mon parcours et je garde un souvenir impérissable de cet ami aujourd’hui décédé. »
PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 au 30 juin 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X