PUBLICITÉ

EN PAGE COUVERTURE : Martin D’Anjou et Karine Albert - À la conquête du monde des sports motorisés

29 mars 2019 - Par Gilles Levasseur

© Kali McCarthy, photographe // Photo prise dans le quartier Windwood à Miami // Maquillage et coiffure : Jenn // Production : GSA House // Équipe de production : Alessandra Gold, Bo Khasamarina et Karol del Gobbo.


Exprimer sa passion, l’accélérateur au fond !

À l’âge de six ans, Martin D’Anjou est assis sur les genoux du père Noël dans le cadre d’une émission de télé. À la traditionnelle question « Que veux-tu comme cadeau sous le sapin ? », le garçon répond sans hésiter : « Une piste de course ! ! ! » Près de 40 ans plus tard, ce mordu de motorisation et sa copilote d’affaires et de vie, Karine Albert, roulent à fond sur l’autoroute de leur passion.

JPEG - 698.6 ko
Complices dans la vie et au travail, Martin D’Anjou et Karine Albert se lancent à la conquête du monde des sports motorisés. © Kali McCarthy

Les anniversaires autant que les astres sont plus que jamais alignés cette année pour ce couple inséparable depuis 2003. Martin aura 45 ans et Karine deviendra quadragénaire, 2019 marquera les 20 ans des Événements Festidrag tandis que le Salon Auto Sport de Québec — leur dernière acquisition en 2016 — célèbre son demi-siècle d’existence ! « Du weed-eater au top-fuel, on s’intéresse à tout ce qui brûle de l’essence ! » illustre de façon colorée Martin D’Anjou pour décrire leur terrain de jeu. Au bénéfice des néophytes, le top-fuel est le dragster le plus performant au monde : 11 000 chevaux de puissance brute, les plus rapides franchissent mille pieds de piste en 3,64 secondes à une vitesse de 539 km/h au fil d’arrivée !

La passion de Martin D’Anjou pour l’automobile commence vraiment à s’exprimer en 1997 à Québec par l’organisation de modestes expositions de voitures dans le stationnement du resto où il travaille. Puis, il décide d’explorer les courses d’accélération de rue légales dans le parc industriel de Vanier, lesquelles deviendront plus tard la Série nationale Festidrag Castrol. En 2003, le jeune homme retourne à Rimouski — où il est né — pour développer cette activité dans l’est du Québec. Sans qu’il le sache, sa vie est sur le point de changer radicalement.

JPEG - 549.6 ko
© Kali McCarthy

« On crée l’événement du sport motorisé, nous sommes associés aux plus grands pour demeurer en pole position dans notre domaine avec une belle convergence, nous avons développé un modèle d’affaires unique, bref on s’AUTO-suffit ! » – Martin D’Anjou, président.

DESTINÉS L’UN À L’AUTRE

À la mi-juillet, Martin demande à une amie de l’aider à son kiosque installé au parc Beauséjour. À la suite d’un contretemps, c’est une amie de celle-ci, Karine Albert, qui la remplace pour quelques jours. « L’allumage a été immédiat, et ça n’a jamais ralenti par la suite ; elle est mon âme soeur, raconte le principal intéressé. Dire que nous sommes tous les deux nés dans le quartier Sacré-Coeur de Rimouski, nous avons grandi dans un rayon de 500 mètres sans jamais nous croiser ! À l’époque, Karine travaillait pour le Groupe Pentagone, à mille lieues du domaine des courses automobiles. » « Mais ce monde ne m’était pas inconnu, explique-t-elle, car quand j’étais enfant, mon père, grand amateur d’automobiles, nous emmenait régulièrement assister à des courses dans le Bas-du-Fleuve, notamment au Club des raquetteurs. »

Son conjoint se plaît à dire qu’elle a été emportée par le tsunami Martin D’Anjou. « En 2011, elle a finalement fait le grand saut en devenant également ma partenaire d’affaires. Nos deux personnalités se complètent à merveille, ses forces sont mes faiblesses, et vice versa, je vois au développement des affaires, tandis qu’elle se charge de la structure et de l’administration. Notre synergie génère une formidable accélération ! »

JPEG - 648.7 ko
© Kali McCarthy

« C’est pas un job, y’a pas d’heure, pas de journée, en fait, c’est toujours samedi pour nous puisque notre passion et notre vie, notre relation d’affaires et notre couple ne font qu’un. » – Karine Albert

NOMADES SÉDENTAIRES

À l’automne 2013, les conjoints ont scellé leur union par les liens du mariage. Trois ans plus tard, ils ont fait le tour complet de l’Amérique du Nord en six mois, soit 20 000 kilomètres de route : une belle illustration de leur vie de nomades sédentaires, souvent sur les chemins, mais toujours dans leur véhicule motorisé — il en faut de la complicité ! — à sillonner les routes pour couvrir le maximum d’événements afin d’alimenter leur émission de télé, Festidrag. tv, et pour enrichir leur réseau déjà bien garni de s et partenaires dans le domaine des courses. « Notre pied-à-terre est à Québec, et l’hiver nous retrouve à Fort Lauderdale, mais notre véritable lieu de résidence, c’est l’Amérique du Nord », assure Martin.

Leur présence assidue aux divers événements nord-américains porte fruit, puisque le 50e Salon Auto Sport de Québec, en mai prochain, comptera de prestigieux participants tels que Jean-François Launier, qui est devenu en 2014 le premier Canadien à remporter le prix le plus convoité du monde des voitures sur mesure, le Ridler Award. Les visiteurs rencontreront aussi Rick Dore, qui présentera la Black Pearl du chanteur de Metallica, James Hetfield. « Ce salon vient au deuxième rang parmi les plus anciens en son genre au pays après celui de Calgary, et aussi l’un des plus imposants, une superficie de 200 000 pieds carrés, avec tout plein d’exclusivités issues des s réalisés au cours de nos voyages », explique M. D’Anjou.

JPEG - 708.8 ko
À l’occasion d’un événement Festidrag. « Faites du bruit ! ! ! » : une expression qui décrit très bien les passionnés de motorisation.
JPEG - 468.8 ko
© Sylvain Fournier

UN MODÈLE D’AFFAIRES UNIQUE

À la télé et sur le Web, Festidrag. tv est LE rendez-vous francophone des sports motorisés au Canada. Drag, accélération, stock-car, expositions de voitures, l’émission passe 17 fois en reprise sur deux chaînes, RDS2 et TéléMag. « On crée l’événement du sport motorisé, nous sommes associés aux plus grands pour demeurer en pole position dans notre domaine avec une belle convergence, nous avons développé un modèle d’affaires unique, bref on s’AUTO-suffit ! »

Le couple est aussi sous-traitant pour l’exposition internationale d’autos de Lévis et partenaire majeur du Grand Prix de Trois-Rivières. L’entreprise a maintenant des ramifications internationales alors que l’an dernier, elle était présente lors de la finale Nascar d’Europe, ainsi qu’aux musées Enzo Ferrari et de Monaco. « Cette année, ajoute Martin, nous reprendrons la route pour alimenter notre émission de télé, cette fois notre GPS carburera à la route 66, de Chicago à Santa Monica. Ça promet ! »

JPEG - 629.6 ko
Photo prise au Classic Car Club Miami. Voiture : 1977 Porsche 930 Turbo Carrera. © Kali McCarthy,

Karine et Martin n’ont jamais l’impression de travailler. « C’est pas un job, y’a pas d’heure, pas de journée, en fait, c’est toujours samedi pour nous puisque notre passion et notre vie, notre relation d’affaires et notre couple ne font qu’un, résume Karine Albert. Et notre enthousiasme ainsi que notre complicité se reflètent dans nos productions, nos réalisations. »


Pour suivre Karine et Martin :

À la télévision :

  • RDS2 : 7 jours sur 7 à 8 h, dès le 13 mai
  • TéléMag : Tous les lundis à 20 h

Sur Facebook :


Pour un avant-goût du 50e Salon Auto Sport de Québec qui aura lieu du 3 au 5 mai prochain au Centre de foires d’ExpoCité. AUTOSPORTQUEBEC.COM

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 au 30 juin 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X