PUBLICITÉ

Dre Marie-Camille Duquette - Prendre les enfants par la main et le coeur

31 octobre 2016 - Par Hélène Pelletier

Le grand Yves Duteil chante :
Prendre un enfant par la main
Pour l'emmener vers demain
Pour lui donner la confiance en son pas
Prendre un enfant pour un roi

La Dre Marie-Camille Duquette a choisi d’entonner ce même chant. Depuis novembre 2011, elle traite des enfants vulnérables et leur famille du secteur Limoilou, au Centre de pédiatrie sociale de Québec. Ce lieu qu’elle a mis sur pied l’aide à joindre une clientèle démunie ne fréquentant pas toujours les services médicaux courants.

Ces jeunes, âgés de 0 à 14 ans, sont aux prises avec des défis bien trop grands pour eux. Peut-on imaginer qu’ici même, à Québec, des poupons ne mangent pas à leur faim ? Que des tout-petits souffrent de dépression ? Que l’étincelle qui devrait scintiller au fond de leurs yeux est déjà assombrie ? Ces jeunes que la Dre Duquette côtoie au quotidien arrivent parfois au monde affublés de petits gants de boxe, obligés de combattre mille maux. Parfois, ils sont nés avec un trop petit poids ou sont nés prématurés. Parfois, ils sont victimes de violence familiale et vivent dans la peur constante. Parfois aussi, ils sont sous-alimentés et mangent rarement à leur faim.

Toutes ces situations peuvent engendrer des retards de développement, des difficultés de langage, des troubles d’apprentissage scolaire et des enjeux sur le plan de l’attachement. Plusieurs sont des enfants anxieux, qui ont une faible estime d’eux-mêmes, risquant ainsi de ne pas se développer à leur plein potentiel. Par ailleurs, les effets nocifs de ces « stress toxiques » sont de plus en plus reconnus par la médecine.

« Près de 60 % des jeunes qui fréquentent le Centre de pédiatrie sociale de Québec grandissent dans des familles monoparentales vivant sous le seuil de la pauvreté, explique la pédiatre sociale. Les parents, vulnérables eux aussi, ont souvent peur d'être jugés ou de perdre leurs enfants. Au Centre, ils se sentent en confiance et peuvent s'ouvrir davantage, car nos actions sont nourries par des valeurs de responsabilité, de non-jugement, d’ouverture et de compassion, afin de favoriser et de provoquer le changement. Nous accueillons l’autre comme s’il était de la famille. Qui plus est, en agissant lorsque les enfants sont petits, nous espérons leur donner une plus belle vie plus tard. » La professionnelle insiste sur le fait que leur condition n’est pas une fatalité, bien qu’il s’agisse d’un enjeu de santé publique incontournable.

Directeur général du Centre de pédiatrie sociale de Québec, M. Louis-Christian Drouin voue de toute évidence une grande admiration à la Dre Marie-Camille Duquette : « Elle croit en l’avenir des enfants, en leur force, en leur capacité à rebondir. Sa sensibilité à leur égard l'aide à les décoder et à diminuer leur souffrance. Elle leur redonne en quelque sorte leur droit de parole, leur droit d’être entendu, et surtout, celui
d’être cru. »

À bien des égards, on pourrait croire que la chanson d’Yves Duteil a été écrite pour cette pédiatre sociale dont l’empathie n’a d’égal que la bonté :
Prendre un enfant par le coeur
Pour soulager ses malheurs
Tout doucement sans parler sans pudeur
Prendre un enfant sur son coeur


À PROPOS DU CENTRE DE PÉDIATRIE SOCIALE DE QUÉBEC

Situé au Patro Roc-Amadour, le Centre de pédiatrie sociale de Québec a pour mission de soutenir les enfants et leur famille en situation de vulnérabilité, afin d’assurer le mieux-être et le développement optimal des enfants, dans le respect de leurs droits et de leurs intérêts.

Le Centre fonctionne selon l’approche de pédiatrie sociale développée par le Dr Gilles Julien, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. C’est d’ailleurs à la suite d’un stage réalisé en 2006 avec celui que la Dre Marie-Camille Duquette décrit comme son mentor qu’elle a eu l’idée d’établir un tel centre à Québec.

Depuis, plus de 200 enfants et leur famille bénéficient gratuitement des services du Centre de pédiatrie sociale de Québec, composé d’une équipe multidisciplinaire active et dévouée. Cette équipe comprend aussi des parents d’enfants, puisque « le lien avec la famille est primordial », insiste la Dre Duquette.

Rencontres d’évaluation et d’orientation, suivis médical, psychosocial et infirmier, services d'art-thérapie et de psychoéducation, services d’accompagnement aux parents pour des rendez-vous à l’hôpital ou au CLSC et soutien aux familles pour l’accès aux différents services des organismes communautaires du milieu… Tous ces services sont rendus possibles grâce à de précieux partenaires et à la générosité de la population.

LA 4e GUIGNOLÉE DES Drs JULIEN ET DUQUETTE
Du 15 au 17 décembre 2016
OBJECTIF : 125 000 $ destinés au Centre de pédiatrie sociale de Québec
Pour devenir bénévole ou pour faire un don, rendez-vous en ligne sur pediatriesocialequebec.org.

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X
ads on facebook

читать далее