PUBLICITÉ

Clinique multispécialité endo-parodontiste - Collaboration et logistique pour des services optimaux

29 mars 2019 - Par Gilles Levasseur

Dre Marie Gosselin, endodontiste, et Dr Andrew Zakrzewski, parodontiste, unissent leurs forces. © Marjorie Roy, Optique Photo


Depuis longtemps, ils en rêvaient : l’endodontiste Marie Gosselin et le parodontiste Andrew Zakrzewski unissent leurs pratiques respectives — Endodontie de la Capitale, secteur Lebourgneuf, et Clinique de Parodontie et d’Implantologie Lebourgneuf — dans un nouveau local ultra-fonctionnel à la fine pointe de la technologie. Sans précédent à Québec en médecine dentaire, cette synergie s’enrichira en cours d’année d’une troisième spécialité, ouvrant la porte à plus encore…

« À ce stade de notre pratique, le Dr Zakrzewski et moi étions prêts à unir nos forces et à travailler dans un environnement à la hauteur de nos critères d’excellence dans un seul objectif : offrir les meilleurs services possible à notre clientèle, explique la Dre Marie Gosselin. Nous savions ce que nous voulions. Cet inspirant projet de collaboration est maintenant réalité. »

« À ce stade de notre pratique, le Dr Zakrzewski et moi étions prêts à unir nos forces et à travailler dans un environnement à la hauteur de nos critères d’excellence dans un seul objectif : offrir les meilleurs services possible à notre clientèle. » - Dre Marie Gosselin, endodontiste.

D’une superficie de 10 000 pieds carrés que l’équipe d’une vingtaine de personnes occupe dans le prestigieux immeuble Sodicor II, sur le boulevard Lebourgneuf, les locaux sont pensés en fonction de l’individu, véritable devise professionnelle du tandem. L’accueil libéré de la téléphonie et essentiellement voué à la clientèle, les bureaux administratifs réservés à la prise de rendez-vous et aux patients afin d’assurer la confidentialité, ainsi que la section de stérilisation digne des meilleurs hôpitaux et gérée par un technicien en stérilisation, tout contribue à l’efficience globale.

De plus, pour dégager encore davantage les dentistes des responsabilités administratives, un chef d’orchestre des lieux, Martin Trudeau, s’assure que tout ce qui ne relève pas des actes médicaux tourne rondement. « Nous partageons la même philosophie, nos spécialités sont interreliées et nos cliniques étaient situées l’une en face de l’autre dans des locaux trop exigus, résume le Dr Zakrzewski ; notre réunion représente donc un aboutissement logique. Et ce n’est probablement que le début. »

JPEG - 397.9 ko

« Nous partageons la même philosophie, nos spécialités sont interreliées et nos cliniques étaient situées l’une en face de l’autre dans des locaux trop exigus ; notre réunion représente donc un aboutissement logique. Et ce n’est probablement que le début. » - Dr Andrew Zakrzewski, parodontiste.

LE RÔLE DES SPÉCIALISTES

On pourrait beaucoup écrire à propos de ces deux spécialités. En quelques mots, l’endodontie traite les problèmes qui touchent l’intérieur de la dent, tandis que la parodontie s’intéresse à l’ensemble de ce qui soutient la dentition. Comment le duo perçoit-il son rôle ? « Au terme de ma formation en médecine dentaire, raconte Marie Gosselin, j’avais un intérêt marqué pour l’endodontie, fait généralement rare ! Mes recherches m’ont amenée à être acceptée à l’Université de Boston, un honneur puisque c’est l’une des universités les plus reconnues dans le domaine. Une surprise de taille m’y attendait : beaucoup de choses à apprendre et à découvrir, alors que je pensais seulement parfaire mes connaissances et mon expérience. Et cette fenêtre qui s’est ouverte n’est pas près de se refermer, puisque la profession est en continuelle évolution. De l’utilisation du microscope chirurgical pour toutes les procédures à la tomographie 3D qui est devenue incontournable, tout progresse rapidement et il faut constamment améliorer nos connaissances. La spécialité permet de se concentrer sur un sujet pour le maîtriser à fond. »

Son confrère estime pour sa part que sa spécialisation l’a amené à ajouter à l’exécution plus de compréhension aux actes qu’il pose. « La parodontie exige un suivi constant de l’état de la fondation de la dentition, le succès de nos interventions en dépend ! Il me paraît évident que traiter et contrôler les maladies qui touchent les tissus de soutien des dents est plus important que de simplement remplacer celles-ci par des implants, et que le patient joue un rôle capital dans le résultat. Soit dit en passant, l’implantologie est une discipline qui fait partie de la formation universitaire en parodontie, mais qui n’est pas officiellement reconnue comme une spécialité en tant que telle. »

JPEG - 513.9 ko

COLLABORATION ET QUALITÉ DES SERVICES

L’esprit de collaboration que les deux dentistes spécialistes ont instauré dans leur nouvelle organisation, ils souhaitent le propager également à l’ensemble de la profession. « Ce qu’on aimerait encourager auprès de nos collègues dentistes, c’est de collaborer avec différentes spécialités dans le but d’optimiser les résultats des traitements et, ultimement, d’offrir également à nos patients des services de pointe », soutient Andrew Zakrzewski.

« Nous intervenons notamment dans les cas plus complexes qui demandent une prise en charge spécifique, ajoute Marie Gosselin, ce qui n’empêche pas d’autres praticiens de développer des habiletés particulières. Notre objectif est que la profession se mobilise davantage autour des moyens à prendre pour optimiser les soins au patient. À cet égard, l’information et la sensibilisation sont des outils majeurs. Certains mythes ont la vie dure, comme des honoraires plus élevés, de sorte que plusieurs patients sont eux-mêmes réfractaires à être dirigés vers des spécialistes. » Le mot de la fin revient au Dr Zakrzewski : « Cette mise en commun des forces est en grande partie associée au succès des pratiques de tous nos collègues dentistes ainsi qu’à la confiance qu’ils nous accordent depuis toutes ces années. »


L’équipe de parodontistes est composée du Dr Andrew Zakrzewski et du Dr Yanik Roussy, alors que celle des endodontistes est composée de la Dre Marie Gosselin, du Dr Christian Morasse et du Dr Philippe Gauthier.

  • 1 877 366-8478
  • 1255, boul. Lebourgneuf, bureau 300, Québec G2K 0M8
  • Site Web : dontiste.com
PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 25 au 28 avril 2019
Jeudi 2 mai 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X